Catégorie : Non classé

Hey ! Il y a des articles !

Animaux accueillis et relâchés en octobre 2022

Buse variable relâchée en octobre 2022

Animaux accueillis : 145

Rapaces nécrophages : 5

  • Percnoptère d’Egypte : 1
  • Vautours fauves : 4

Rapaces diurnes : 14

  • Buse variables : 7
  • Circaète-Jean-le-Blanc : 1
  • Faucons crécerelles :  4
  • Faucons émerillons : 2

Rapaces nocturnes : 6

  • Chevêche d’Athéna : 1
  • Chouette hulotte : 1
  • Effraies des clochers : 3
  • Hibou moyen-duc : 1

Oiseaux marins : 1

  • Goéland argenté : 1

 

Reptiles/Amphibiens  : 2

  • Cistude d’Europe : 1
  • Grenouille verte : 1

 

 

 

Oiseaux divers : 74

  • Chardonneret élégant : 1
  • Corneilles noires : 2
  • Fauvette des jardins : 1
  • Fauvettes à tête noire : 2
  • Grives musiciennes : 7
  • Hypolaïs polyglote : 1
  • Léiothrix jaune : 6
  • Martin-pêcheur d’Europe : 1
  • Merles noirs : 5
  • Pigeon colombin : 1
  • Pigeons ramiers : 9
  • Pinson des arbres : 1
  • Pouillots fitis : 4
  • Rouges-gorges familiers : 11
  • Tourterelles turques : 21
  • Verdier d’Europe : 1

Mammifères : 43

  • Ecureuils roux : 2
  • Hérissons d’Europe : 36
  • Lièvre brun : 1
  • Oreillard gris : 1
  • Petit rhinolophe : 1
  • Renard roux : 1
  • Sérotine commune : 1

 

 

Animaux relâchés : 56

Rapaces nécrophages  : 11

  • Vautours fauves : 11

Rapaces diurnes : 3

  • Buses variables : 3

Rapaces nocturnes : 2

  • Chevêche d’Athéna : 1
  • Chouette hulotte : 1

 

Oiseaux d’eaux : 10

  • Goélands leucophées : 10

 

Amphibiens/Reptiles : 1

  • Cistude d’Europe : 1

 

Échassiers : 1

  • Héron garde-bœufs : 1

 

Oiseaux divers : 19

  • Gobemouche gris : 1
  • Martin-pêcheur d’Europe : 1
  • Mésange bleue : 1
  • Moineau domestique : 1
  • Pie bavarde : 1
  • Pigeon ramier : 1
  • Rouges-gorges familiers : 3
  • Tourterelles turques : 10

 

Mammifères : 9

  • Ecureuil roux : 1
  • Hérissons d’Europe : 5
  • Oreillard gris : 1
  • Renard roux : 1
  • Sérotine commune : 1

 

Au pied du mur

Serions-nous juste là pour faire beau dans le paysage ? 🤔
Nous sommes soigneurs et soigneuses faune sauvage. Mais, nous sommes aussi des naturalistes, des urgentistes, des analystes, en bref des professionnels du sanitaire et de la biologie des espèces. Certaines personnes ne prennent pas au sérieux les centres de sauvegarde de la faune sauvage.
Notre but étant seulement de prévenir ainsi que d’informer.
Nous n’accueillons plus d’oiseaux marins à Hegalaldia. Cette décision aurait dû être prise il y a déjà quelques semaines, en vue de l’évolution de la situation sanitaire ces derniers temps.
Alors il est nécessaire de vous donner un petit explicatif des déplacements des Fous de Bassan en période migratoire, et donc en parallèle la propagation de la grippe aviaire.
Ils se reproduisent dans des colonies denses, de la Norvège en passant par les îles britanniques et Anglo-Normandes, l’Islande et même une colonie en France.🌎
Mais que font ces oiseaux après la reproduction ?
Ils migrent ! On l’appelle la migration postnuptiale. Et certains (plusieurs milliers tout de même) viennent dans le golfe de Gascogne et d’autres continuent leur route sur l’Atlantique jusqu’au large de l’Afrique.
On nous accuse de faire paniquer tout le monde ? Non.
Nous sommes juste réalistes. Pourquoi en Angleterre, en Irlande, en Bretagne et même en Espagne les individus analysés sont tous morts de la grippe aviaire ?
Et cela n’arrivera pas en Nouvelle Aquitaine et sur le littoral aquitain ?
Depuis 20 ans, nous tenons des statistiques sur toutes les entrées et sorties de notre centre. En temps normal, c’est moins d’une dizaine arrivant sur la période du mois d’août.
Cette année, juste sur ce mois d’été, nous pouvons compter 26 individus accueillis avec beaucoup d’adultes.
Si nous avions continué de les accueillir, la grippe aviaire se serait déclarée sur le centre de soins.
Ensuite, nous aurions été accusés de ne pas être sérieux en temps de crise sanitaire et de répandre la maladie sur le territoire.
Nous ne voulions pas faire courir de risques aux autres populations d’oiseaux sauvages en déplaçant des oiseaux contaminés. Il est très dur pour notre équipe de refuser des animaux en soins. Cette situation est désolante et nous affecte au plus au point, la mission principale du centre reste de soigner la faune sauvage, nous devons faire tout l’inverse.
Mais aussi, comment ne pas penser à nos éleveurs, exploitants et autres travailleurs en contact avec la faune ?
Ils se battent pour ne pas se faire écraser par l’élevage industriel et continuer sur du plein air dans le respect et pour protéger des races locales domestiques bien parties pour totalement disparaître.
Nous avons aussi une pensée pour les agents de l’OFB et d’autres structures, qui se retrouvent en première ligne avec des moyens insuffisants, des effectifs réduits et des missions de plus en plus nombreuses.
La vraie raison de notre colère est le manque d’analyse de la situation depuis une longue durée.
Notre colère vient du fait que la situation soit gérée sans réel plan d’action, du manque d’écoute à notre encontre et de se retrouver au pied du mur.
On peut rajouter à la liste les beaux discours, un manque d’anticipation sur ce type de crise qui peut être gérée en partie en amont sur le littoral aquitain quand on observe la propagation de la maladie. Les données sur les migrations, les données des stationnements en fonction du mois ne servent pas uniquement à remplir des cartes dans les livres. Il faut avoir une vision globale du problème.
Maintenant, que faisons-nous ?
Qui s’occupe des animaux morts ?
Qui s’occupe d’abréger les souffrances des oiseaux mourants ?
Quelles sont les filières pour enlever des animaux morts contagieux ?
Quels sont les moyens alloués aux centres de soins pour faire face ?
Pour l’instant aucun.
Pendant combien de temps les centres de soins ne seront pas pris au sérieux ?
Pendant combien de temps, regarderons nous disparaitre la biodiversité sans rien faire ?
Merci de votre lecture.
Milesker

Animaux accueillis et relâchés en août 2022

Goélands leucophées lors d’une remise en liberté à Anlet

Animaux accueillis : 259

Rapaces nécrophages : 13

– Vautours fauves : 12
– Vautour moine : 1

Rapaces diurnes : 18

– Bondrées apivores : 2
– Buses variables : 4
– Faucons crécerelles :2
– Milans noirs : 5
– Eperviers d’Europe : 5

Rapaces nocturnes : 7

– Chouettes hulottes : 3
– Effraies des clochers : 3
– Chouette chevêche : 1

Oiseaux marins : 28

– Fous de Bassan : 9
– Goélands leucophées : 13
– Goéland argenté : 1
– Puffin majeur : 1
– Mouette pygmée : 1
– Mouettes rieuses : 3

Échassiers : 5

– Cigognes blanches : 2
– Héron garde-boeufs : 3

Mammifères : 70

– Écureuils roux : 6
– Hérissons d’Europe : 37
– Pipistrelles communes : 9
– Sérotines communes : 3
– Lapins de Garenne : 2
– Lièvre brun : 1
– Martre des pins : 2
– Oreillard gris : 1
– Loirs gris : 6
– Murin de Daubenton : 1
– Sérotine commune : 1
– Renard roux : 1

Oiseaux d’eau : 2

– Canards colverts : 1
– Martin-pêcheur Europe : 1

Oiseaux divers : 115

– Tourterelles turques : 31
– Gobemouches gris : 4
– Grive musicienne : 1
– Pinsons des arbres : 2
– Huppe fasciée : 1
– Pic noir : 1
– Mésange charbonnière : 1
– Pinsons des arbres : 2
– Hirondelles de cheminées : 2
– Hirondelles de fenêtres : 8
– Martinets noirs : 7
– Rougegorge familier : 1
– Merles noirs : 9
– Moineaux domestiques : 19
– Pigeons ramiers : 15
– Chardonnerets élégants : 3
– Rossignol philomèle : 1
– Engoulevent d’Europe : 1
– Pigeon biset: 1
– Pies bavardes : 2
– Rousserolle effarvatte : 1
– Verdiers d’Europe : 2

Reptiles/Amphibiens : 1

– Cistude d’Europe : 1

Animaux relâchés : 137

 

Rapaces diurnes : 12

– Buses variables : 4
– Milans noirs : 6
– Milans royaux : 2

Rapaces nécrophages : 3

– Vautours fauves : 3

Echassier : 1
– Cigogne blanche : 1

Rapaces nocturnes : 6

– Effraies des clochers : 6

Oiseaux divers : 51

– Tourterelles turques  : 4
– Martinets noirs : 8
– Moineaux domestiques : 12
– Hirondelles de fenêtres : 3
– Hirondelles de cheminées : 2
– Rougequeues noirs : 5
– Gobemouche gris : 1
– Grive musicienne  : 1
– Rousserolle effarvatte : 1
– Pic noir : 1
– Huppe fasciée : 1
– Pigeons ramiers: 6
– Chardonnerets élégants : 2
– Merles noirs : 2
– Pie bavarde : 1
– Bruant zizi : 1

 

 

Oiseaux d’eau : 34

– Canards colverts : 2
– Goélands leucophées : 30
– Goélands argentés : 2

Mammifères : 28

– Hérissons d’Europe : 28
– Ecureuils roux : 9
– Martre des pins : 1

Reptiles/ Amphibiens : 2

– Cistudes d’Europe : 2

Venez nous rencontrer !

Durant le mois d’octobre, nous participerons à 3 événements dans le département. 😃

L’Eusko remettra samedi 10 octobre à Saint-Palais plus de 30 000 eusko à près de 60 associations, lors de son Eusko Elkarteen Eguna (le Jour des associations de l’Eusko), qui sera aussi une belle fête avec marché paysan et village associatif ! 🎪 Plus d’informations sur le site de l’Eusko.

La Fête de la pomme et du verger aura lieu le 11 octobre sur le site de l’île du Neez à Gan. De nombreux stands autour de la pomme seront présents. Cette manifestation sera l’occasion de mettre en avant les producteurs et transformateurs locaux (et non les revendeurs) et de permettre aux visiteurs de faire leurs réserves de fruits frais ou transformés pour passer l’hiver… 🍎 Plus d’informations sur l’affiche de l’évènement. ÉVÉNEMENT ANNULÉ

La Journée Mondiale des Animaux se tiendra le 31 octobre à Lescar et permettra de regrouper 13 ONG locales, nationales ou internationales. C’est le rendez-vous annuel entre le public et les associations de protection animale. 🐾 Plus d’informations sur la page Facebook de l’évènement.  ÉVÉNEMENT ANNULÉ

Lors de ces 3 évènements nous tiendrons un stand informatif sur notre activité de sauvegarde de la faune sauvage afin de répondre à toutes vos questions ! N’hésitez donc pas à venir nous y rencontrer. ;)

Excursion adhérents – Samedi 21 juillet

Samedi 21 juillet 2018, nous vous invitons à participer à une sortie adhérents sur le thème de la grande Nive et de ses habitats.

Au programme de la sortie, promenade sur les bords de la Nive et découverte de la faune, de la flore et des habitats présents sur cette rivière. Observation de l’avifaune, botanique, capture d’odonates… une sortie complète pour tout savoir sur la vie de ce cours d’eau. :)

Les participants sont invités à se munir si possible de bonnes chaussures et de vêtements adaptés !

Pour vous inscrire et avoir plus d’informations sur la sortie, contactez-nous par mail à antoine@hegalaldia.org ou par téléphone au 05.59.43.08.51 ou au 06.76.83.13.31.

Nous rappelons que les excursions adhérents sont uniquement réservées aux adhérents de l’association et que le prix de participation est libre.

Excuse nous…

Nous ne savons pas trop où nous allons!

Nous voulons te dominer, te mettre à genoux-19-greed-nature-art[1]

Nous l’avons déjà fait par le passé, des civilisations ont disparu après avoir bouleversé leur environnement. Nous n’avons pas retenu les leçons de ces disparitions, mais difficile de contrarier les vieux instincts de survie ancrés en nous. 

Toi la Terre, tu ne nous as pas fait de cadeaux lors de nos premiers pas.

L’Homme a lutté pendant des milliers d’années pour en arriver là, il a affronté des mammouths, juste avec des lances et des silex, quand même!

Puis, nous avons commencé à te domestiquer, te défricher, te maltraiter… Et plus on te défrichait, plus, nous, humain, prenions du pouvoir sur toi… Le début de la victoire.

Nos moyens, même rudimentaires des débuts, ont évolué lentement. Puis, de plus en plus rapidement. On te domestique et on t’oublie. A nous de croître sur ta surface, de puiser en toi, sans vergogne. Nous sommes tes enfants ingrats et capricieux, avons-nous oublié que nous faisons partie de toi?… Cette nature nous a engendrés et nous la tuons.

 

Mais, nos vieux instincts de survie sont restés en nous-

Encore aujourd’hui, avec les connaissances que nous commençons à avoir sur toi, nous continuons à te mettre en danger. Nous créons des barrages, polluons tes eaux, bétonnons ta terre, coupons tes forêts, tuons la faune.

Saches, si cela peut te rassurer, que nous faisons aussi cela avec notre propre espèce. Nous le faisons le plus consciencieusement possible. Nous séparons des peuples par des murs, des frontières, nous tuons nos enfants pour des profits financiers.

La nature ne cherche pas à se battre, elle survie. Les peuples résistent un peu.

Nous avons extrapolé les procédés de destruction que l’on a envers toi. Peut-être que tu ne nous suffis plus? Que l’on considère depuis longtemps que tu te trouves déjà à genoux.

Nous créons des réserves pour te protéger, te parquer.

On le fait aussi  avec les Hommes. On a parqué les indiens et bien d’autres peuples et on connait le résultat… Tous disparus.

Des trames vertes et bleues, des corridors  comme pour te laisser un peu de place. Une petite alimentation sous perfusion juste pour te maintenir en vie. Les corridors, nous humains on connait bien, tous les ans des corridors humanitaires sont ouverts pour alimenter des peuples qui meurent de faim suite aux guerres, aux sécheresses. Une petite perfusion pour des humains qui n’ont plus de lendemain.

Journée des zones humides, vive notre dame des  landes. Un aéroport afin de bien finir le travail. Nous  te saignons jusque dans les dernières poches de résistance.

On te vide de tes substances, de ta liberté. La nature n’a plus de liberté.

Des peuples aussi vivent sans liberté de déplacement et de parole. Tout comme toi. Nous voulons tout dominer par n’importe quel moyen. Quitte à détruire, si cela résiste.

Nous devons avoir le dessus sur la nature, elle nous fait peur au plus profond de nous.

Nous te faisons passer pour un monstre auprès de nos enfants, dès leur naissance. Les comptines ont toujours un grand méchant loup ou une nature dangereuse. La nature froide, noire, méchante.  La Nature contre l’Homme. Dormez bien les enfants, faites de beaux rêves.

 

Où allons-nous ?-

Laissons la nature vivre! Laissons les peuples vivre! Si nous ne pouvons respecter notre propre espèce, comment pouvons-nous respecter les autres formes de vie qui nous entourent?

La nature a besoin de liberté pour s’exprimer, s’épanouir et non d’être gérée, comme un vulgaire produit. Elle ne nous a jamais attendus.

Laissons-lui la porte ouverte de nos cités, de nos lieux de vie. Faisons de la terre une amie, une compagne. Laissons les peuples s’exprimer. Nous avons tous besoin de liberté.

Finalement la chose qui fait le plus peur à l’Homme c’est :la LIBERTÉ.

NEWSLETTER
Une fois par mois environ, recevez l'actualité d'Hegalaldia directement dans votre boîte e-mail. En savoir +

Coordonnées
Quartier Arrauntz
Chemin Bereterrenborda
64 480 Ustaritz
Tél : 05 59 43 08 51
Portable : 06 76 83 13 31

Accueil d'animaux possible 7j/7 :
Période estivale : 9h-19h
Période hivernale : 9h-17h

Permanence téléphonique 7j/7 : 9h-18h

Suivez-nous

Facebook Hegalaldia    Instagram Hegalaldia
Plan du site Mentions légales ©2022Hegalaldia
Agence Crea7 La Boîte